Relance du CRPE

Lorsqu’au début de l’été nous avons lancé notre proposition d’une Compagnie pour la Renaissance de la Psychanalyse en Europe, vous avez répondu sur Facebook en nous communiquant votre adresse mail, nous manifestant ainsi votre accord de principe.

Prendre cette initiative vous a paru un bon moyen d’aller vers une psychanalyse qui tiendrait compte de ce que va requérir le maintien d’une certaine vie de l’esprit pour des sujets immergés dans cette période où sévit notre capitalisme avancé, allié au développement, ruineux pour la terre elle-même, des techno-sciences.

Pour mener à bien cette entreprise, il vous a paru évident avec nous qu’il nous fallait sortir de nos respectifs espaces nationaux où une lecture exclusivement psycothérapeutique du soin est devenue la règle, afin de remettre en marche le travail théorique de notre discipline au sein d’un “espace hétérotopique” que seule l’Europe pouvait nous offrir.

Nous appuyant sur la sauvegarde du droit des coutumes auquel s’attache une Europe, qui ne parviendra pas de si tôt à créer un espace juridique unifié, nous avons préconisé de refonder notre pratique, non comme une profession réglementée, à l’instar de ce qui se légifère à propos de toutes ces tâches de psychothérapie que génère le malaise de notre civilisation, mais comme un métier, terme que sous-tend celui du compagnonnage projeté.

Or ce métier a bien, depuis Freud et ses continuateurs, ses règles scrupuleusement retransmises, malgré la dispersion de nos regroupements divers et variés, mais où chacun peut justement prendre ou trouver la liberté d’élaborer ce qui sera sa propre recherche de traduction actuelle de tout ce que les différentes langues où se parle la psychanalyse offrent comme matière à nos pulsions et comme formations de l’Inconscient.

Lire la suite…

Articles récents

Catégories